Procédé

Laurentide re/sources inc. procède au conditionnement des résidus de peinture acheminés au centre de tri de Victoriaville. En tenant compte des exigences de la remise en marché, les restants de peinture, teinture et vernis sont d’abord triés par catégorie et classés en respectant certains critères.

Les matières qui ne peuvent être traitées, par exemple les adhésifs, les décapants et le ciment, sont enlevées de la chaîne de tri et envoyées à des entreprises spécialisées dans leur élimination.

La peinture récupérable est séparée par couleurs et homogénéisée dans de grandes cuves munies de mélangeurs. Des additifs sont ajoutés pour neutraliser les bactéries et contrôler la viscosité. Finalement, la peinture est filtrée afin d’assurer un produit de qualité. Des échantillons sont prélevés et analysés pour un dernier contrôle de qualité avant la mise en marché.

L'usine de traitement de Victoriaville revend près de 60 % des matières recueillies en tant que peinture recyclée ou sous forme de matière première prête à être mélangée à de nouvelles matières fabriquées. Le métal et les matières plastiques provenant des contenants de peinture sont compactés, mis en ballots et vendus comme matière recyclable.

Vendue sous la marque de commerce Boomerang, la peinture est offerte en différents formats, allant du contenant de 3,78 litres au contenant de 1 000 litres. La qualité de cette peinture équivaut à la qualité moyenne des peintures vendues au Québec. Elle donne un excellent rendement à un prix qui est des plus avantageux.