Connexion

Si vous n'avez pas encore de nom d’utilisateur et de mot de passe, contactez-nous.

Mot de passe oublié

Retour

Si vous n'avez pas encore de nom d’utilisateur et de mot de passe, contactez-nous.

Trucs & Astuces

Le bon rouleau: quoi savoir pour bien le choisir

15 juillet 2014

Ha, le rouleau! L’ami de tous les peintres. Il est l’outil idéal pour peindre de grandes surfaces planes rapidement et presque sans effort. S’il est simple d’effectuer ses travaux avec un rouleau, le choisir devient plus compliqué si l’on s’y connaît plus ou moins. On se retrouve vite aux prises avec une tonne de questions devant ces cylindres de poils arborant les allées dédiées à la rénovation et la décoration. Voici donc quelques infos pratiques qui vous aideront à vous équiper convenablement.

D’abord, tout comme les pinceaux, il est important de ne pas négliger l’aspect qualité lorsque vous choisissez votre rouleau. Il vous faudra choisir le type de poignée, déterminer l’armature (ou le cadre) voulu ainsi que le genre de manchon approprié à vos travaux, ces trois éléments constituant le rouleau.

La poignée

Les poignées sont en bois ou en plastique et pour la plupart filetées, afin d’y insérer une rallonge. L’avantage de la poignée en plastique est que contrairement aux filets de la poignée en bois, ceux de la poignée en plastique ne se gonfleront pas lors du lavage et conserveront leur forme. Que l’on opte pour le bois ou le plastique, il faut choisir une poignée dont la prise est confortable.

L’armature ou le cadre

Armature pour rouleau de peinture

Il existe deux types d’armature : l’armature à 4 ou 5 broches et l’armature à tige avec des embouts en plastique ou avec des écrous. L’armature de 4 ou 5 broches est plus recommandée puisqu’elle supporte bien le manchon sur toute la longueur et est également très pratique, car il suffit d’y glisser le manchon pour le poser ou l’enlever. L’armature à tige avec embouts en plastique est très populaire parce que moins dispendieuse tout en étant très satisfaisante. L’armature à tige avec écrous est la moins chère, mais il est plus difficile d’y fixer ou d’y enlever le manchon. Assurez-vous d’abord que l’armature tourne facilement et en douceur.

Le manchon

rouleau de peinture

Ce qu’on appelle le manchon est le cylindre ou le tube creux enroulé d’un tissu de poils. Les bons cylindres sont traités de façon à ne pas ramollir et s’affaisser au contact de l’eau contenue dans la peinture latex. Le tissu du manchon peut être naturel : mohair, laine d’agneau, peau d’agneau, ou synthétique : polyester, nylon, dacron. On utilise le tissu naturel pour des peintures à base de solvants alors que le tissu synthétique est idéal pour les peintures au latex. Le type, la composition ainsi que la densité des fibres déterminent la texture du fini de la peinture.

Il n’est pas facile de juger de la qualité d’un manchon dès le premier achat. Un manchon de mauvaise qualité donnera de mauvais résultats. L’expérience aidant, on choisira une marque réputée et on comparera les prix.

Longueur des poils et largeur des manchons

Il existe des manchons à poils courts, moyens et longs. Le choix de la longueur des poils dépendra de la texture de la surface à peindre.

 5 à 10 mm (poils courts)  Surfaces lisses: mur intérieur, planche murale, plâtre, plancher.
 10 à 15 mm (poils moyens)  Surfaces rugueuses: stuc, bloc de béton, fini texturé, brique.
 20 à 30 mm (poils longs)  Surfaces à texture grossière: surfaces irrégulières, bloc de cendre.
 Largeur de manchons  Les deux formats populaires sont:

  • 190 mm (7 pouces)
  • 240 mm (9 pouces)

 

 

 

 

Le bac ou plateau

bac de peinture

Un rouleau s’utilise toujours avec un bac ou un plateau car c’est l’outil essentiel pour permettre au rouleau d’imbiber la peinture. Toujours de forme rectangulaire, le bac est fait de métal ou de plastique. Habituellement, il se compose d’une partie à fond plat qui contient la peinture et d’une partie inclinée, avec cannelures, qui sert à étaler la peinture imbibée sur le rouleau. Choisissez un bac robuste qui ne bougera pas lorsque vous y tremperez le rouleau. Il se vend également des doublures plastiques jetables qui faciliteront le nettoyage. Préférez les doublures en plastique recyclé qui sont beaucoup plus écologiques. Encore mieux, pour la peinture latex, il existe une compagnie, Shur-Line, qui a conçu un plateau recouvert d’une couche de Téflon et qui ne nécessite aucun nettoyage. Il suffit de laisser la peinture sécher sur les surfaces du bac, et de retirer ensuite la pellicule sèche de latex. Ce bac est disponible dans plusieurs quincailleries.

Voilà! Vous avez maintenant les informations qu’il vous faut savoir sur le rouleau de peinture pour faire le bon achat. Bons travaux et n’oubliez pas de recycler vos restants de peinture une fois que vous aurez terminé! 

Le bon rouleau: quoi savoir pour bien le choisir
4.2 (84.44%) 9 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. MARCEL LAVOIE dit :

    Il existe une rallonge que vous placer au bout du bac pour le transporter d un endroit a un autre vous n avez pas a vous pencher pour le demenager et evite des douleurs aux dos et quand vous utilisez une rallonge a votre rouleaux il y a un espace aux bout de cette poignee pour reposer la dite rallongedu back a peinture. Tres utille.

    1. Eco Peinture dit :

      Merci pour ce truc M. Lavoie!

Recyclez votre
peinture pour
la planète

Pourquoi recycler votre peinture

100% de la peinture architecturale est recyclable.

Comment faire votre part

Impact positif

85 millions
de kilos
de résidus et de contenants de peinture recyclés depuis 2001.